Phelios

Agence SEO pour sites en Anglais

Aujourd’hui tout le monde connaît les trois grands points importants pour améliorer le classement d’un site dans les résultats de la recherche sur Google : contenu, technique et popularité. Certes il existe encore un grand nombre de sites web qui gagneraient à revoir ces principes de base, tant ils ne mettent aucune chance de leur côté pour performer. Les autres, ceux qui ont compris ces règles et qui les ont appliquées à leurs boutiques en ligne, développent petit à petit leur netlinking, après s’être assuré que leur contenu avait été réécrit avec soin, et que leurs sites obtiennent des scores satisfaisants en matière de temps d’affichage des pages et de compatibilité mobile. Mais ceux-là, qui ont un temps d’avance sur les autres, doivent prendre conscience que désormais, pour faire des affaires en ligne, Google n’est plus qu’un des moyens, parmi tant d’autres.

La recherche en ligne est-elle morte ?

Le fameux marronnier du SEO, qui consiste à annoncer de façon régulière la mort du référencement naturel, a finalement aujourd’hui une part de réalité à faire connaître à toutes les personnes qui souhaitent faire du business sur internet : le SEO n’est pas mort, loin de là, de même que les recherches sur Google sont encore légion, et ce vingt-quatre heures sur vingt-quatre aux quatre coins du monde, en particulier depuis l’avènement des Google Home et autres Amazon Echo, pour ne citer qu’eux. Les e-commerçants ont donc encore grandement besoin de Google pour faire du profit, et ils ont donc l’obligation de respecter les célèbres guide lines du moteur de recherche numéro un au monde. Pourtant les utilisateurs du web et des applications mobiles que nous sommes ont graduellement fait évoluer leurs pratiques de consommation en ligne. Si l’on recherche encore des informations comme des produits par le biais de Google, on fait aussi de nombreuses autres choses pour parvenir à trouver l’objet ou le vêtement que l’on souhaite acheter en ligne.

Différentes recherches pour des objectifs distincts

référencement googleIl faut dire que Google a de nombreux concurrents aujourd’hui, qui cherchent eux aussi à capter les internautes, à les pousser à utiliser leurs outils plutôt que ceux des autres. Nombreux sont les internautes, par exemple, qui vont préférer Twitter et son module de recherche, lorsqu’il s’agit de trouver une information. Si un événement vient de se passer, on n’en trouvera pas encore de trace dans Google Actus, mais on peut être sûr que quelqu’un aura tweeté quelque chose sur le sujet. De même pour ce qui concerne la mode : les plus jeunes des consommateurs vont aller regarder du côté d’Instagram pour trouver de l’inspiration, quand les moins jeunes vont peut-être préférer Pinterest. Ainsi ils se passent de recherches classiques via un moteur comme celui de Google. C’est d’autant plus vrai que depuis longtemps Pinterest propose aux marchands de placer des images incluant le prix du vêtement ou de l’objet au-dessus de l’image de celui-ci, et qu’Instagram, de son côté, travaille aussi à ce que l’on puisse directement acheter un produit que l’on voit sur une photo de mode ou de décoration, grâce à l’intégration, dans l’image, de l’URL de la page du site marchand sur laquelle le produit montré est en vente.

L’application au cœur du changement

C’est qu’aujourd’hui, on peut stocker sur son téléphone portable de nombreuses applications, qui permettent d’accéder directement à un service, sans en passer par une recherche. C’est peu ou prou la même chose que lorsque l’on plaçait des sites en favoris dans son navigateur. Certes on peut toujours faire cela, mais aujourd’hui peu d’internautes utilisent les favoris, préférant souvent demander à Google l’URL qu’ils recherchent. Dans le cas des applications c’est en revanche beaucoup plus direct, on n’a plus besoin d’un intermédiaire : il suffit de trouver l’icône correspondante sur son smartphone. Ce n’est d’ailleurs pas innocent si Snapchat a choisi la couleur jaune pour son raccourci d’appli, et que Instgram a changé de logo pour être plus reconnaissable. Alors que faire, lorsque l’on veut vanter les mérites de ses produits et s’assurer de trouver les acheteurs que l’on souhaite tellement voir devenir ses clients ? Il suffit de les trouver et de les cibler, là où ils sont. Mais il s’agit aussi de démultiplier les portes d’entrée vers son e-boutique, et ne pas penser qu’à l’entrée via la recherche sur Google et au seul triptyque du SEO.